CAR J'IGNORE OÙ TU FUIS (For I don’t know where you flee)

1993, portfolio de 5 épreuves argentiques/ portfolio of 5 gelatin silver prints, 51,5 cm x 35 cm chaque/ each

La première photo de cette série a été prise à Rivière-du-Loup; la photo suivante à Charleville, ville natale d’Arthur Rimbaud. Les trois dernières images ont été prises dans le Vieux-Québec en 1974 et retrouvées en 1993. Réflexion sur la fuite du temps, hommage aux poètes maudits (le titre fait référence à Charles Baudelaire), cette série était présentée dans un boîtier, et accompagnée d’un texte.

The first photo in this series was taken in Rivière-du-Loup; the following photo is from Charleville, birthplace of Arthur Rimbaud. The last three images were taken in Old Québec in 1974 and rediscovered in 1993. A reflection on the passing of time, in homage to the “poètes maudits” (the French title refers to Charles Baudelaire), this series came in a box, with a text.

April, Raymonde. «Car j’ignore où tu fuis». Texte inédit. Texte d’accompagnement à la série photographique du même nom.
Bénichou, Anne. «Le présent photographique». Parcours. N° 13 (printemps 1994). P. 33, 34, 87

Cousineau, Penny. «Post-post». L’éternel et l’éphémère. Montréal : Vox Populi, 1995. Fascicule de Le Mois de la photo à Montréal. P. 14‑22 // English Text
Gingras, Nicole. «La Femme sans ombre». Raymonde April. Turin : Galleria The Box, 1994. Traduction italienne de «Le regard amoureux : Raymonde April en entretien avec Nicole Gingras/ The loving gaze : Raymonde April in conversation with Nicole Gingras», Parachute n° 77 (janv./févr./mars 1995), p. 19‑25. N. p. // English Text
Guilbert, Charles. «Ardent désir d’inépuisable». Raymonde April : Photographies. Bourges : [La Box], 1995. Feuillet. P. [1‑2, 4‑6]